Le paludisme
 
  PAGE D'ACCUEIL
  INTRODUCTION
  I - LE PALUDISME AU 21°SIECLE
  II - UNE ERADICATION IMPOSSIBLE
  => A) LES TENTATIVES D'ERRADICATIONS
  => B) LES ECHECS DES VACCINS
  => C) VERS LA PREVENTION
  CONCLUSION
  GLOSSAIRE
  BIBLIOGRAPHIE
  REMERCIEMENTS
  CONTACT
C) VERS LA PREVENTION

 La prophylaxie  est aujourd’hui le meilleur moyen de se protéger du paludisme. Il existe deux formes de prophylaxie :

 
  • La prophylaxie individuelle, dont le but est de protéger un individu. 
C’est de cette manière qu’on a pu créer plusieurs  produits anti-moustiques pour lutter contre le vecteur de la maladie.
 
Après plusieurs  longues études à examiner l’efficacité des répulsifs contre les moustiques, on a découvert que le DEET (N,N-diethyl-m-toluamide)  est celui qui offre la meilleure protection. Sa concentration optimale se situe entre 35  et 50 %. C’est un produit liquide, insoluble dans l'eau mais soluble dans l'éthanol. Sa structure chimique est la suivante : 


Le DEET bloque les récepteurs sensoriels des moustiques. De cette manière, il les empêche de se nourrir de sang.
 
Le DEET ne convient qu’à l’adulte et à l’enfant de plus de dix ans. Il est contre-indiqué chez la femme enceinte.
 
On utilisera donc des répulsifs à base d’EHD (Ethylhexanediol) concentré à 30% ou de 35/35 concentré à 20-30%  pour les enfants de plus de 30 mois et de moins de 10 ans.
 
De plus, il ne faut pas oublier que pour se protéger des moustiques, il faut :
- Ventiler les pièces,  car les moustiques n'aiment pas le vent.
- Installer des moustiquaires au dessus des lits et devant les fenêtres.
- Porter des vêtements longs, couvrant bras et jambes jusqu'aux chevilles. Il faut qu’ils soient si possible imprégnés de dérivés de pyréthrine.

  • La prophylaxie générale dont le but  est de contrôler le paludisme sur un territoire :

La lutte anti-vecteur a pour but de limiter la population d'anophèles par des mesures d'assainissement. Les eaux où pourraient résider des larves d’anophèles sont supprimées. On utilise des insecticides dans les habitations, disperse des mâles stériles. On fait des interventions génétiques sur les espèces vectrices et on utilise des espèces animales afin de détourner les anophèles de l'homme.  Malheureusement, depuis l’apparition de résistances au DDT ou encore au HCH, ces mesures sont devenues peu efficaces. De plus, cette technique n’est réalisable que sur des îles. C’est de cette façon que le paludisme a pu complètement disparaître sur certaines îles.

GEOPOSITION  
   
Publicité  
   
NOMBRE DE VISITEURS  
   
HEURE GUYANAISE  
   
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=