Le paludisme
 
  PAGE D'ACCUEIL
  INTRODUCTION
  I - LE PALUDISME AU 21°SIECLE
  => A) LES CARACTERISTIQUES DU PALUDISME
  => B) LE PALUDISME DANS LE MONDE
  => C) LES TRAITEMENTS EN COURS
  II - UNE ERADICATION IMPOSSIBLE
  CONCLUSION
  GLOSSAIRE
  BIBLIOGRAPHIE
  REMERCIEMENTS
  CONTACT
A) LES CARACTERISTIQUES DU PALUDISME


Le paludisme est une maladie parasitaire.  Il met en jeu trois principaux acteurs. D'abord le protozoaire , appelé  plasmodium pour le paludisme. On distingue  quatre espèces de paludisme : le Plasmodium falciparum, Plasmodium vivax, Plasmodium ovale et Plasmodium malariae. Ensuite, le deuxième acteur est le moustique. L'anophèle  femelle est l'hôte définitif, il est le vecteur exclusif d'une maladie strictement interhumaine. Enfin, il y a l'homme, l'hôte intermédiaire. C'est le seul hôte réservoir, contenant le cycle schizogonique : les formes sexuées assurent la transmission et la survie de l'espèce. Elles constituent aussi l'acquisition d'une défense de type prémunition.

Ainsi, lorsqu’un individu se fait piquer par un anophèle, des sporozoïtes rentrent dans le foie, dans les hépatocytes via la circulation sanguine.





Tout en étant dans les
hépatocytes, les sporozoïtes vont se pulluler. Ils formeront en quelques jours de nouveaux parasites qui sont les mérozoïtes. C’est après cette formation que les cellules du foie éclatent. Elles libèrent à leur tour les mérozoïtes qui vont directement dans le sang. Arrivés au sang, les mérozoïtes vont à l’intérieur des globules rouges. Ils se pullulent pour former des schizontes, qui font éclater les hématies. Puis ils seront libérés encore une fois dans le sang et ils infecteront encore d’autres hématies. Souvent, losque le foie est très infecté, le plasmodium falciparum peut envahir la rate. On est alors obligé d'effectuer une ablation de la rate.
 
Lors de leur passage dans la circulation sanguine, et après plusieurs cycles, certains des parasites arrivent à évoluer vers une forme sexuellement prédéterminée, appelée, les gamétocytes mâles et femelles. C’est alors que ceux-ci circuleront librement dans le sang en ne provoquant pas des symptômes cliniques. Par la suite, ces gamétocytes migreront vers le tube digestif du moustique et donneront naissance à des gamètes mâles et femelles. Il s’ensuit alors un processus de fécondation et de constitution d'un oocyste.





Lorsque l'
oocyste parvient à maturité, il y a formation des sporozoïtes qui migrent dans les glandes salivaires du moustique dans l'attente du prochain repas de l'insecte.
 

C’est généralement 12 à 14 jours après l’infection que les symptômes apparaissent. Le sujet atteint de paludisme présente :
  • des douleurs musculaires
  • des frissons et des sueurs
  • parfois une diarrhée, des nausées et des vomissements
  • une diminution de l'appétit
  • une douleur abdominale
  • une fièvre élevée
  • une tension artérielle basse, causant des étourdissements.
Lorsqu’une personne est infectée par le  Plasmodium falciparum, les symptômes suivants peuvent également être présents :
  • anémie, causée par la destruction des globules rouges infectés
  • extrême fatigue, délire, perte de connaissance, convulsions et coma
  • insuffisance rénale
  • œdème pulmonaire (une accumulation de fluide dans les poumons, qui peut entraîner de graves problèmes respiratoires) 





     Page précédente  /  Page suivante
GEOPOSITION  
   
Publicité  
   
NOMBRE DE VISITEURS  
   
HEURE GUYANAISE  
   
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=